Le leadership du Canada dans le domaine de l'intelligence artificielle s'étend au secteur spatial


Le leadership du Canada dans le domaine de l'intelligence artificielle s'étend au secteur spatial
 
Sherbrooke (Québec), le 22 novembre 2018 - Les nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle (IA) transforment tous les secteurs de l'économie canadienne, y compris le secteur spatial.
 
Le Canada met à profit son leadership dans les domaines de l'IA et de l'espace pour stimuler l'innovation dans celui de l'exploration spatiale. L'Agence spatiale canadienne explore actuellement des façons de doter d'IA les futurs robots spatiaux. Au cours des prochaines missions dans l'espace lointain, ces robots devront absolument être capables d'un certain degré d'autonomie. Comme ils se trouveront à des distances de plus en plus grandes, il leur faudra fonctionner sans intervention humaine et faire appel à l'IA pour prendre des décisions.
L'Agence collabore avec MDA (en anglais), une filiale de Maxar Technologies, et des experts de Menya Solutions (en anglais), une petite entreprise de Sherbrooke, au Québec, à la conception des robots spatiaux autonomes de prochaine génération. MDA a construit le premier Canadarm, le Canadarm2 et Dextre, et a commencé à se pencher sur les robots intelligents de l'avenir en voyant à ce que le Canadarm2 et Dextre puissent effectuer certaines tâches en autonomie. Ce travail précurseur permettra au Canada de demeurer concurrentiel dans le domaine de la robotique spatiale lorsque se présenteront les prochaines opportunités.
Des pays du monde entier en sont à la planification de ce qui succédera à la Station spatiale internationale (SSI) : une station spatiale en orbite autour de la Lune (Gateway) qui servira de tremplin pour l'exploration de l'espace lointain. Contrairement à la SSI, habitée sans interruption depuis près de 20 ans, cette future station spatiale lunaire dépendra des robots autonomes intelligents. Non seulement ceux-ci l'assembleront et en assureront la maintenance, mais ils attraperont aussi les vaisseaux spatiaux qui y auront été envoyés et aideront à réaliser des expériences scientifiques pour le compte de chercheurs sur Terre.
 

Citations

« L'intelligence artificielle transforme toutes les industries et tous les secteurs, ouvrant les possibilités pour les Canadiens. Il est réjouissant de voir la façon dont la collaboration entre le secteur spatial canadien et nos chercheurs de calibre mondial dans le domaine de l'intelligence artificielle aide déjà de petites entreprises à croître, à innover et exporter leur savoir-faire. Cette collaboration mène à la création d'emplois hautement spécialisés qui jouent un rôle essentiel dans l'essor de l'économie numérique du Canada. » - L'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique
« Les robots spatiaux dotés d'intelligence artificielle élargiront la portée de l'exploration spatiale habitée et aideront le Canada à se maintenir à l'avant-plan dans ce domaine technologique crucial. Les robots canadiens ont construit la Station spatiale internationale et sont utilisés à 400 km d'altitude. Quant aux robots de la station spatiale lunaire, à 400 000 km de distance, ils auront besoin d'intelligence artificielle pour fonctionner avec une certaine autonomie pendant de longues périodes. MDA est fière de collaborer avec Menya Solutions pour mettre au point et utiliser ces technologies essentielles. » - Mike Greenley, président du groupe MDA
« Menya Solutions est heureuse et fière de travailler avec l'Agence spatiale canadienne et MDA sur les robots autonomes intelligents de prochaine génération. Cette collaboration avec ces chefs de file mondiaux des domaines de l'espace et de la robotique créera pour notre entreprise des opportunités dans d'autres secteurs et contribuera à sa croissance. Elle s'inscrit aussi très bien dans nos efforts constants visant à aider diverses organisations à faire appel à des solutions qui aident les humains et les machines à prendre des décisions, à améliorer les conditions de vie et de travail, et à nous permettre d'économiser de l'argent, de gagner du temps et de sauver des vies. » - Froduald Kabanza, PDG, Menya Solutions

Faits en bref

  • D'ici 2020, le Canadarm2 pourra effectuer certaines tâches sans intervention humaine, comme se déplacer autour de la Station spatiale internationale pour l'examiner et déceler tout problème.
  • Le Canadarm2 et Dextre pourraient un jour être en mesure de s'occuper des charges utiles et de faire seuls des réparations. L'Agence spatiale canadienne et MDA développeraient aussi le savoir-faire pour qu'il soit possible d'attraper de manière autonome les vaisseaux-cargos acheminés à la Station.
  • Selon les prévisions de PricewaterhouseCoopers, la contribution de l'intelligence artificielle à l'économie mondiale devrait s'élever jusqu'à 15,7 billions de dollars américains d'ici 2030.
  • Le secteur spatial contribue pour 5,5 milliards de dollars et 10 000 emplois à l'économie canadienne chaque année.
  • Quelque 92 % des entreprises du secteur spatial canadien sont des PME.
  • Plus de 500 organisations canadiennes ont été des intervenants de la chaine d'approvisionnement liée à la construction et à la maintenance des robots canadiens à la Station spatiale internationale, des ateliers jusqu'aux entreprises de développement logiciel.