Demande de renseignements (DR) afin d'obtenir des idées pour les futures contributions canadiennes aux initiatives d'exploration et de mission spatiales cislunaires


1. Introduction

Le Fonds stratégique pour l'innovation est axé sur trois domaines prioritaires visant à stimuler l'innovation : les gens, les technologies, les entreprises. De concert avec les citoyens, des établissements universitaires et l'industrie, le gouvernement du Canada (GC) encouragera l'innovation en étudiant les possibilités de développer des technologies, des services et des produits nouveaux, émergents et de pointe en exploration spatiale, qui pourraient contribuer de façon cruciale aux initiatives internationales d'exploration spatiale autour de la Lune et à sa surface (c.-à-d. dans l'espace cislunaire), dans le but, un jour, d'atteindre Mars.

Au nom de l'Agence spatiale canadienne (ASC), Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) diffuse la présente demande de renseignements (DR) afin de déterminer si des fournisseurs canadiens sont intéressés, disponibles et capables de produire les technologies, systèmes, produits et services requis dans les domaines de l'exploration spatiale humaine et robotisée, décrits dans la présente demande.

Le présent document et les réponses qui seront reçues serviront uniquement à des fins d'information et de planification. La présente DRdonne à l'industrie, au milieu universitaire et aux entrepreneurs l'occasion de présenter des idées et des concepts concernant les contributions canadiennes potentielles aux futures initiatives d'exploration spatiale humaine et robotisée à proximité de la Lune, y compris la mission américaine Deep Space Gateway (DSG) et l'exploration de la surface lunaire.

2. Contexte

Alors que la Station spatiale internationale (SSI) célébrera bientôt son 17e anniversaire en orbite autour de la Terre, les partenaires (la National Aeronautics and Space Administration [NASA], l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise [JAXA], l'Agence spatiale européenne [ESA], l'Agence spatiale russe [Roscosmos] et l'ASC) planifient actuellement les prochaines étapes de l'exploration spatiale humaine, afin d'établir la présence humaine au-delà de l'orbite basse terrestre (LEO). Le concept opérationnel envisagé comme « prochaine étape » comportera au minimum un système de transport d'équipage et de fret pour l'espace lointain, ainsi qu'un engin spatial pouvant transporter un équipage en orbite près de la Lune (c.-à-d. en orbite « cislunaire »). Cet engin spatial servira de « passerelle » pour les futures initiatives d'exploration spatiale humaine en direction et en provenance de la surface lunaire et vers Mars. Il pourra également servir de plateforme pour recueillir les échantillons rapportés par des missions robotisées de prélèvement et les missions de prospection des ressources sur des astéroïdes proches de la Terre (NEA – Near Earth Asteroid).

Bien qu'il ne s'agisse pas encore officiellement d'un projet coordonné par les partenaires internationaux, des mesures sont prises afin d'utiliser la SSI comme plateforme pour tester les technologies nécessaires aux voyages de longue durée dans l'espace lointain et pour favoriser les possibilités commerciales en LEO, afin de démontrer à l'intention des gouvernements les nouvelles possibilités offertes par l'exploration spatiale. Les étapes menant à une éventuelle mission humaine à la surface de Mars seront très progressives et il est probable que de nombreuses nations y prendront part. À titre de partenaire du programme de la SSI, le Canada est bien placé pour contribuer aux prochaines étapes de l'exploration spatiale humaine, et ce, d'une manière cruciale, visible, abordable et bénéfique pour ses citoyens.

 

POUR PLUS D'INFORMATIONS, CLIQUEZ ICI.