Moovinv est prête à décoller


LA VOIX DE L'EST - 25 juillet 2018
 
MARIE-FRANCE LÉTOURNEAU
 
 
Une nouvelle PME technologique de Granby souhaite devenir le plus gros entrepôt 4.0, mondial et virtuel, de matières premières. Son objectif: résoudre la problématique d’approvisionnement dans le domaine aérospatial.
 

Moovinv, fondée par Jacques Ouellet et Francis Laperle, est axée sur le principe de l’économie collaborative. Elle se veut une plate-forme qui permettra aux grands donneurs d’ordre de vendre leurs surplus d’inventaires aux plus petites entreprises à la recherche de différents matériaux et autres produits de quincailleries.

C’est après avoir roulé sa bosse durant près de trois décennies dans le domaine de l’aérospatial, notamment à titre de directeur général de NSE Automatech à Granby, que M. Ouellet a ciblé cette lacune. « On vivait souvent ce même problème d’approvisionnement en matières premières certifiées, produits de quincailleries, scellants, peintures, etc. », explique-t-il.

A contrario, il observait que certaines entreprises avaient des surplus d’inventaires. « Au lieu de les vendre à la scrap à des prix dérisoires, elles peuvent les vendre à meilleurs prix à des compagnies dans le même domaine, ce qui permet de mieux contrôler les délais d’approvisionnement et de produire plus rapidement », fait valoir Jacques Ouellet.

 

Ce dernier s’est associé à Francis Laperle, qui a effectué un changement de domaine pour se lancer dans l’aventure Moovinv (prononcer Mouvinevi), un nom aux consonances anglophones qui illustre les mouvements d’inventaires, tandis que le v final évoque le vol en V des oiseaux et l’entraide qui leur permet d’aller plus loin.

Article complet - cliquez ici