Une mission commerciale fructueuse pour Aéro Montréal


LES AILES DU QUÉBEC - 20 mars 2018

Article complet

 

La dernière mission commerciale du Québec en France, qui s’est déroulée du 19 au 25 février dernier, incluait une délégation d’entreprises de la grappe aérospatiale québécoise. La directrice générale d’Aéro Montréal, Mme Suzanne Benoit nous a fait part de son bilan.

D’entrée de jeu, Mme Benoit a mentionné que c’était certainement l’une des meilleures missions commerciales à laquelle elle ait participé. L’organisation tournait rondement et il y a eu très peu de temps mort. La qualité des rencontres a aussi aidé à faire de cette mission un succès.

L’arrivée d’Airbus au Québec a attisé l’intérêt des entreprises de la grappe aérospatiale québécoise dont la présence de 27 lors de cette mission représente un record. Airbus s’est chargée elle-même de faire monter les attentes en annonçant qu’elle avait l’intention de doubler le montant de ses achats au Québec au cours des cinq prochaines années, ce qui représente environ 1 G$ de dollars de plus. Mme Benoit mentionne que tous les chefs d’entreprises québécoises à qui elle a parlé durant la mission voient d’un très bon œil l’arrivée d’Airbus au Québec et que l’intention du constructeur européen de réduire le prix des fournisseurs du C Series ne les inquiète pas, bien au contraire. Pour les fournisseurs, revoir à la baisse le prix du C Series implique qu’Airbus va en vendre plus. Donc pour eux, si le profit à l’unité vendue va baisser l’augmentation du nombre d’unités produites va permettre de maintenir la rentabilité et même l’augmenter.

De plus, la tenue à Montréal du congrès mondial des fournisseurs d’Airbus lors de la dernière semaine d’octobre représente une autre occasion pour les membres de l’industrie aérospatiale québécoise de nouer de nouveaux contacts avec des entreprises qui viendront de partout sur la planète.

 

Mme Benoit a mentionné que la signature de l’entente avec le GIFAS est une première pour une province. En vertu de cette entente, Aéro Montréal et le GIFAS mettront sur pied un système de veille d’opportunités d’affaires pour les entreprises des deux grappes. Aéro Montréal a aussi signé une nouvelle entente avec l’Aerospace Valley et il s’agit en fait d’une bonification de l’entente existante entre les deux grappes, les drones et le secteur de la défense seront désormais inclus dans l’entente. Mme Benoit a mentionné que déjà une dizaine d’entreprises membres de la grappe Aerospace Valley sont installées au Québec.

Cette mission aura renforcé Mme Benoit dans sa conviction que l’arrivée d’Airbus au Québec est une très bonne chose et elle est très optimiste quant à l’avenir de la grappe aérospatiale québécoise.